• L'enfer est pavée de bonnes intentions...Ce lieu-commun est d'une insolente véracité et il viendra éclairer de sa clairvoyance ce présent article.
     
          Sauvegarder et protéger les dauphins...la cause est belle, à n'en point douter, mais attention de ne pas se corrompre en voulant la servir.
          Pour réellement agir en faveur de ces cétacés, rien n'est plus efficace que la véracité des propos que l'on avance, le bienfondé des arguments que l'on exploite et le calme apparent dissimulant la fureur de vaincre.
          Trop souvent, les défenseurs de cette cause versent dans l'extrémisme, dans l'incohérence et l'infondé. En somme, l'alliance parfaite pour achever la crédibilité d'un mouvement. Il ne sert à rien de se faire passer pour de stupides pantins gesticulant et vociférant aux vents des paroles insensées. Celles-ci ont un poids, un sens et une résonance dans les esprits qu'elles rencontrent. Alors quoi ? Est-ce là l'image que vous souhaitez faire cheval de proue du mouvement ? Un amas de violents radicaux à qui tout devient arguments, même la plus sombre stupidité ? Un ensemble de gens plus obtus que quiconque, refusant le débat et toutes discussions ?
     
          N'oubliez pas, la communication maîtrisée et pensée reste notre meilleur arme. La connaissance du sujet est son penchant et demeure le meilleur moyen de prouver la crédibilité de cette cause.
     
          Les fous et les hurlants jamais ne sont écoutés mais l'on estime et boit les paroles de l'homme sage. Alors non, je ne vous demande pas de faire taire votre colère, mais simplement de la maîtriser pour qu'elle ne soit pas vaine.
     
    Invitation lancée à reprendre vos esprits et à avancer intelligemment...

    votre commentaire
  •  
          L'on me demande souvent si je fais partie d'une association...La réponse ? Non ! Etrange, surprenant ? A dire vrai, à une autre époque, la réponse aurait été oui, mais voyez-vous, la déception m'a amené à m'en détacher.
          Oui les associations pour la défenses des dauphins et autres cétacés existent, mais pourquoi les choses ne changent-elles pas ? Il serait peut-être temps de s'interroger sur le sujet. Si certaines sont réellement engagées et mues par de sincères convictions, un grand nombre est en proie à des guerres d'intérêts ridicules et incompréhensibles.
     
     
    Mon expérience...
     
          Etant convaincue et voulant détenir une part active dans la protection et la défense des dauphins et cétacés, je me suis résolue un matin, à contacter quelques associations afin de mettre mes compétences et ma volonté à leur service. Quelle était ma vision des choses à l'époque ? Je m'imaginais plonger dans un monde ayant pour seul dieu la cause défendue...naïveté quand tu nous tiens...
          Bref, me voilà rapidement intégrée dans une association à la gérance de la communication et des RP (Relations Presse). Le début fut parfait et prometteur. Un très bon contact avec les autres bénévoles, une kyrielle de projets et de choses à accomplir...le rêve ! Cependant, la gangrène latente a finit par remonter à la surface. Au fil des mes conversations, je me suis rendu compte que le but ultime de l'association n'était pas celui de défendre les dauphins, mais de se faire connaître afin de disposer de fonds financiers. Pour mener des actions servant notre cause ? Allons donc, pour rémunérer les membres de l'association en réalité. A cela se sont ajoutés des guerres de pouvoir au sein de tout ce petit monde, chacun cherchant hégémonie et reconnaissance, chacun tirant toujours plus sur le petit bout de couverture qu'il détenait déjà.
          Au bout de quelques temps, la cause était devenue invisible aux yeux de tous. J'ai donc décidé de laisser à leurs querelles ces gens finalement peut impliqués, si ce n'est dans leurs intérêts propres, afin de revenir à mon blog, pour continuer d'informer et de communiquer sur le sort que l'on réserve aux dauphins. Une goutte d'eau dans l'océan ? Peut-être...Mais je préfère cela à la perdition de cette cause. Ici, nuls intérêts pernicieux, seulement ma sincérité et tout mon dévouement pour ces êtres que j'aime tant.
     
     
          Ainsi, certaines associations ne jouent que pour leurs intérêts, les dauphins devenant l'occasion de lancer la partie. D'autres s'enfoncent dans des batailles internes de pouvoir où passent toute leur volonté, leur force et leur cœur...La cause, qu'elle était-t-elle déjà ?
          Face à cette situation, j'invite chacun à se recentrer sur notre vrai combat, à s'y oublier et s'y perdre pour ne penser qu'à ça, car les dauphins demeurent prisonniers et cadavres, et cela ne les aide pas !

    votre commentaire
  •      
     
          Au fil de mes lectures, me voici parcourant le Dictionnaire des Idées Reçues de Flaubert. Puisqu'il est impossible d'échapper à son destin, voilà là une définition qui attire mon attention :
     
    « Dauphin : Porte les enfants sur son dos ».
     
    Perplexité quand tu nous tiens...
     
          Si nous étudions rapidement la situation, le dauphin est donc considéré telle une bête de foire depuis, au moins, 1913, date de publication de l'ouvrage de Mr Flaubert. Hum...Très bien...Soit l'Homme est réellement le plus stupide des animaux, soit sa réflexion est particulièrement lente...Ou les deux, possibilité à ne point écarter !
     
          Bref, ma désolation provient de ce fait : le dauphin est appréhendé à tort depuis bien trop longtemps et voyez-vous, aucun changement depuis un siècle...Le progrès choisi donc ses sujets ? Le dauphin serait-il indigne d'intérêt ? Non, pour sûr et cela me fatigue de devoir scander cette réponse, si évidente pourtant...
     
          Passionnée par ces êtres incroyables, je me désole de voir qu'à chaque instant, qu'à chaque nouveau savoir sur leur monde, je me heurte à ce mûr d'idées reçues toutes plus aberrantes les unes que les autres, à cet aveuglement voulu, à cette vacuité culturelle chronique, à ce manque de connaissances général qui laissent pourrir les dauphins dans cette image qu'on leur prête, dans cette image qui les tuera !
     
    A bon entendeur...

    votre commentaire
  •  

     

    Voilà venir le temps des beaux jours, vrombissants de leur air de soleil, de plage, de vacances...avec eux, les mêmes sujets reviennent aux informations du soir...mais où les français partent-ils en villégiature? Dans le top 10 de ces destinations, c'est le Marineland d'Antibes qui s'assure une très bonne position...O, qu'il est beau d'assister à ces spectacles, de jour comme de nuit, où les dauphins (entre autres), affichent leur sourire enchanteur et virevoltent à tous vents...

    Je rêve où personne n'y comprends rien?!!! Refaisons le tableau...O, qu'il est atroce d'assister à ces spectacles, de jour comme de nuit, où les dauphins ulcérés, épuisés, couverts et emplis de maladies, se tuent à sauter toujours plus haut, se rapprochant toujours plus de la mort! Qu'il est révoltant de participer activement, à coup de deniers et de présence en masse, à cette industrie, d'une économie flamboyante, de l'exécution pure et simple de ces si beaux mammifères! Qu'il est répugnant de cautionner les chasses abusives, massives de ces dauphins, de ces tueries sanglantes et sanguinaires!

    Je maudis l'homme pour cet amour qu'il ne sait qu'égoiste et ô combien je plains les animaux devant cohabiter et subir, plus qu'autre chose, l'ignominie des hommes et leur cruauté!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique