• Les delphinariums toujours pleins...Pourquoi ?

       
     
          Il est impossible de nier que nous sommes certainement à l'époque où le sort des dauphins est le plus exposé. Documentaires, films, médias...les choses prennent le chemin du changement...et pourtant, les gens ne cessent de se presser à l'entrée des delphinariums. Pourquoi ?
     
     
    Des médias complices
     
     
              - Les Médias qui en parlent...
     
          Certes, les médias, du moins certains, commencent à lever le voile sur la réalité des delphinariums. Cependant, ils restent frileux quand il s'agit d'exposer la réalité des choses, avec son lot d'horreur et de sang. Une question ? Est-il réellement possible de communiquer et de faire changer les choses sans en exposer la réalité vraie ? Pas si sûr...
    Ainsi, s'ils en parlent, ces derniers corrompent quelque peu le savoir que les lecteurs, spectateurs ou auditeurs auront du sujet. N'en parlant qu'à demi-mots, ils minimisent l'importance du problème aux yeux de leur public. C'est pour cela qu'on veut interdire les delphinariums ? Pour si peu ? Inutile d'agir dans ce cas...
     
     
              - Les Médias qui assurent la publicité des delphinariums
     
          D'autres plébiscitent sans vergogne l'activité des delphinariums en en faisant la publicité. N'est-il pas révoltant de voir au sommaire des nouvelles du 20h de France 2, un sujet entier sur le Marineland d'Antibes...? Ce fait, qui m'avait inspiré un article , remet en question la notion de service public sensé être détaché de tout intérêt. Il me semble qu'il est bien étrange de voir fleurir une réclame non dissimulée sur une télévision d'état...
     
    Bref, ces médias entretiennent la vente des billets des delphinariums et créent également l'envie de s'y rendre chez leur public. Ils en viennent même à les défendre, présentant ces établissements comme œuvrant pour la sauvegarde des espèces animales. LA blague au passage...Pas étonnant qu'après cela, dans un monde où les informations sont reines, la population ne voit pas le drame qui se joue au sein des delphinariums.
     
     
              - Les médias muets
     
          Enfin, entre deux eaux, d'autres médias n'évoquent même pas le sujet. Non digne d'intérêt ? Ne voulant pas se positionner ? Une chose est sûre, qui ne dit mot consent...
     
          Cette situation au sein des médias est le reflet d'un manque d'information prégnant quant à la sauvegarde nécessaire des dauphins. Cependant, il fait appel à son penchant, que nous appellerons le manque d'éducation.
     
     
     
    Un manque d'éducation ravageur
     
          Il est souvent affligeant de voir le manque de savoir que les gens ont à propos des dauphins en général. Merci Flipper et autres images édulcorées...la majorité voient les dauphins comme des petites peluches souriantes et adorables...rappelons au passage que les tursiops, notre bien aimé Flipper, tuent pour le plaisir ...
     
    Sans connaître ce cétacé, comment serait-il possible de s'apercevoir de ce qui le tue ?
    Le plus triste dans cette histoire est que personne ne cherche à dépasser cette image créée de toute pièce par l'industrie. Les dauphins sont ainsi, et cette image nous plaît bien, inutile d'aller chercher plus loin...
    Le drame est bien là, le manque de volonté face au désir d'en savoir plus, à dépasser les seules informations exposées, cette résignation face à son manque d'éducation au creux duquel l'on se repose.
    Il y a également et certainement une volonté de se voiler les yeux...Il est parfois dur de s'entrechoquer à une réalité déplaisante et dérangeante. Pour ce faire, il est plus aisé de rester aveugle...dommage que cette politique de l'autruche entraîne la mort de milliers de dauphins...
     
     
          En conclusion, tant que les gens ne chercherons pas à être informés, à dépasser les réseaux médiatiques courants, la situation demeurera...Cependant est-ce que réellement, les gens veulent savoir ? L'homme se caractérise par cet amour égoïste qui le pousse à voir son plaisir avant toutes choses...Oui, il est impressionnant de voir des spectacles de dauphins, oui il est agréable de pouvoir les toucher et nager avec eux mais cela justifie-t-il les massacres perpétués ? Se divertir est-elle une chose suffisamment importante pour cautionner par la même pêche abusives, tueries, maltraitances et horreur ? Inutile de répondre, je crois que chacun sait que rien ne prévaut, que rien n'est assez important pour entretenir ces actes et agissements immondes !
     
     
    Réveillez-vous !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :