•  

    1
     
          Voici deux dessins de Gaspard Marsy II (1624?-1681; sculpteur français) réalisés en 1680 au crayon noir et à l'aquarelle, représentant visiblement des sculptures en plomb. 

    votre commentaire
  •  

    2
     
    Voici une représentation de la légende d'Arion, sauvé des eaux par des dauphins, signée du grand Rubens (1577-1640), artiste peintre, sculpteur et graveur flamand. Pour en savoir plus sur cette légende, s'en référer à l'article Mythes et légendes des dauphins .

    votre commentaire
  •  

    3
     
          Voici une autre représentation de la légende d'Arion, cette fois-ci signée de la main de Gaspar de Crayer (1584-1669), peintre flamand.

    votre commentaire
  •  

    4
     
          Voici une représentation symbolique de Louis XVII, roi de France (1785-1795), chevauchant un dauphin. D'auteur inconnue, cette estampe fut réalisée entre 1794 et 1795.

    votre commentaire
  •  

    5
    Marcantonio Raimondi
     
          Voici une estampe de Marcantonio Raimondi (1480?-1534?), graveur italien ayant réalisé cette reproduction, copiant l'œuvre de Raphaël (1483-1520), peintre italien de la renaissance.  
     
    6
    Raphaël
     
          Cette peinture de Raphaël représente une scène mythologique grecque, retraçant et relatant le triomphe de Galatée.
          Fille de Nérée et de Doris, celle-ci vit au large de la Sicile, lieux où le cyclope Polyphème (fils de Poseïdon et de la nymphe Thoosa) fait paître ses moutons et ses chèvres. Tombant éperdument amoureux de Galatée, le berger cyclope ne cesse de la poursuivre cependant, elle lui préfère le jeune berger Acis et repousse ainsi ses avances, ayant en horreur son corps monstrueux. Polyphème, rendu fou de jalousie par l'arrogance et l'indifférence du jeune couple, se venge en écrasant Acis à l'aide d'un énorme rocher. Le cœur brisé, Galatée fait jaillir une source de sous le rocher et fait d'Acis, le dieu du cours d'eau.
     
          La scène représentée dans cette fresque de Raphaël dépeint Galatée, dans une conque tirée par deux dauphins, voguant sur les eaux, se riant des chants malhabiles du cyclope qui tente de la séduire.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique