• Un dauphin est mort, une divinité s'est éteinte...

     
     
          Voici plusieurs années que d'explorations en explorations, le dauphin de Chine restait invisible. Et pour cause! Après une dernière tentative, menée par des scientifiques de plusieurs nationalités, ayant pour but de localiser quelques survivants, la nouvelle a été rendue officielle...le « Baiji », ou « la divinité du Yangtsé », comme on l'appelait, n'existe plus!
     
          Peuplant la rivière du Yangtsé, il faisait partie de la famille des dauphins d'eau douce: les delphinoïdes. Aujourd'hui, cette famille ne compte plus que trois espèces réparties dans différents fleuves du monde : le Gange et le Brahmapoutre dans la péninsule indienne, le fleuve Amazone, où sa survie est la moins menacée, et le Rio de la Plata, entre l'Argentine et l'Uruguay.
     
          Selon Gilles Bœuf, professeur à l'université Pierre et Marie Curie à Paris, et directeur d'une unité de recherche de modèles en biologie cellulaire et évolutive à Banyuls, c'est la pollution et le trafic fluvial qui ont tué cet animal. En effet, les hommes se sont montrés tout à fait incapables de mettre en place une politique de préservation efficace, visant à sauvegarder l'animal doté du meilleur système sonar au monde.
     
          Le professeur met en avant plusieurs facteurs ayant contribué à l'extinction de cette espèce. Il est tout d'abord à savoir qu'un dauphin de rivière, et cela par nature, ne change pas de fleuve, même si celui-ci atteint un niveau de pollution mortelle. Ainsi, le développement de la Chine aidant, le Yangtsé s'est vu contaminé par l'activité humaine, synonyme de conséquences écologiques désastreuses, autant que du péril de l'écosystème tout entier. En d'autres termes, le dauphin blanc de Chine ne s'est pas éteint de par l'action naturelle des choses, le temps ou le développement d'une espèce. Non, rien de tout cela...c'est l'homme qui a décimé sa divinité, personne d'autre!
     
          Comptant encore 5000 individus il y a moins d'un siècle, le dauphin blanc de Chine est le premier grand animal à disparaître en cinquante ans! Voici l'un des emblèmes des société modernes où la finance et le profit gangrène une terre, tout un monde, sans lequel nul homme ne pourrait survivre...n'y a t-il pas une certaine ironie, un rien risible, dans le fait de détruire ce qui nous fait vivre?

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :