•  

    17
     
          Voici une sculpture tout à fait singulière. En provenance de Tanagra, antique cité grecque de Béotie (Grèce centrale), tenant son nom de son fondateur Poémandre, dont l'épouse se nommait ainsi, elle daterait de l'an 520 à 470 avant J.C.
          Elle représente un Guerrier-Taras, dans l'hypothèse, juché sur un dauphin à jambes humaines. Ce type d'animaux appartient à la fantaisie béotienne, caractéristique de se liberté de création. 

    votre commentaire
  •  

    16
     
          Voici une mosaïque de sol représentant des amours jouant avec des dauphins; datée du milieu du IIIe siècle après J.C.
          En marbre, calcaire et pâtes de verre, sa forme semi-circulaire, ainsi que son thème, font supposer qu'il ornait un fond de bassin. Ballet aquatique d'amours jouant avec des dauphins, où se mêlent poissons divers, coquillages et crustacés, au rythme des ondulations de l'eau représentées par des petites lignes en zigzag plus sombres.
          Cette œuvre dut découverte par la Société des fouille d'Utique, ancienne cité portuaire situé au nord de l'actuelle Tunisie, fondée par les Phéniciens dans l'antiquité. 

    votre commentaire
  •  

    15
     
          Voici un dauphin en or et émail, antiquité romaine, daté du Ie au IIIe siècle après J.C.

    votre commentaire
  •  

    14
     
          Voici une applique, datant du IVe siècle avant J.C., découverte lors des fouilles de la nécropole de Myrina (Asie Mineure, actuelle Turquie) en 1883, par l'Ecole française d'Athènes. Ce lieux était l'une des parties d'une cité, fondée lors des périodes hellénistiques et romaines, c'est à dire entre le IIIe siècle et Ie siècle avant J.C. D'après la légende, cette cité fut fondée par la reine des Amazones, ces guerrières légendaires, qui lui donna son propre nom: Myrina. Cette ville antique connue sa fin lors d'un tremblement de terre survenu en 106 après J.C.
     
          L'applique ici présente ornait l'attache inférieure de l'anse verticale d'une hydrie en bronze, dont l'embouchure était obturée, selon les fouilleurs, par un petit plat de terre cuite rouge, et qui contenait les ossements incinérés d'un défunt. Il est à savoir qu'une hydrie était un vase fermé destiné à recueillir et transporter l'eau. Utilisé dans la Grèce antique, il était munit de trois anses, deux latérales permettant son transport et une à l'arrière permettant de verser .
     
          Cette applique antique représente Eros, dieu de l'amour et de la puissance créatrice dans la mythologie grecque, chevauchant un dauphin.

    votre commentaire
  •  

     
          Voici une vidéo, humoristique bien-sûr, sur l'interdiction de l'importation des dauphins et baleines en Suisse. Il s'agit de l'interview, factice, d'un dresseur de dauphins. Il semblerait, qu'au travers de l'humour, certains messages, passent plus aisément...A vous de voir
     
    (Pour information, le référendum n'est finalement plus envisagé dû au manque de soutien)

    votre commentaire