• Mort de deux dauphins en moins d'une semaine au Connyland

     

    126845600~s600x600
     
          Le mardi 9 novembre 2011, le dauphin Shadow, un mâle âgé de 8 ans, est mort au Connyland de Lipperswill. Le 14 novembre, un autre dauphin décédait également, dans le même parc suisse. D'après l'association Oceancare, le parc d'attractions compte, à ce jour, pas moins de 8 décès en trois ans.
     
          Le Ministère public a ouvert une enquête, en attendant les conclusions de cette dernière, la police n'exclut pas qu'un empoisonnement soit à l'origine du décès, au vue de le détérioration soudaine de l'état de santé du dauphin ayant périt dimanche.
     
          Un lien entre les deux cas n’est pas impossible. Les deux animaux présentaient les mêmes symptômes avant de mourir, a précisé Patrick Müller, le procureur en charge de l’affaire. Les cadavres sont en cours d’examen, mais les clarifications toxicologiques s’avèrent compliquées.
     
          L’association allemande de protection des baleines et dauphins WDSF, avait dénoncé l’organisation d’une fête techno près du delphinarium, et ceci deux semaines avant les faits. Selon elle, le système immunitaire des animaux a pu être endommagé par la musique.
     
          Oceancare, dénonce, quant à elle, les conditions de détention des dauphins au Connyland. Elle va déposer à Berne dans les semaines qui viennent une pétition demandant une interdiction des delphinariums et des importations de dauphins en Suisse. La démarche vise à soutenir une motion déposée par la conseillère nationale Brigitta Gadient allant dans le même sens. Les autorités défendent Connyland...
     
         Le vétérinaire cantonal thurgovien Paul Witzig s’est dit «très affecté», lundi sur les ondes de la radio alémanique DRS. Toutefois, il n’y a pas de raison de retirer au Connyland son permis, selon lui. En effet, le delphinarium respecte les directives.
     
          Même son de cloche du côté de l’Office vétérinaire cantonal. Pour son directeur Hans Wyss, qui s’exprimait dans la presse dominicale, il n’y a pas de raison d’intervenir au Connyland. Les conditions de détentions de dauphins sont déjà sévères en Suisse, selon lui. Une interdiction des importations n’est pas à l’ordre du jour.
     
    Au Connyland, personne n’était joignable lundi pour une prise de position...
     
     
    Article à lire sur le même sujet: Connyland: les deux dauphins tués par des antibiotiques 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :