• Les spectacles de dauphins interdis en Grèce!

     
     
     
           L'Europe semble en marche! En effet, le Parti Vert vient d'annoncer l'interdiction des spectacles de dauphins sur le territoire grec. Suite à la déposition d'une plainte, la Cour de justice d'Athènes a voté un arrêté temporaire visant à prohiber les spectacles ayant cours, depuis quelques mois, dans le delphinarium du parc Attika, près de la capitale. Cette mesure, prise par un pays européen, notons-le, s'érige contre l'importation et l'exhibition illégale de dauphins sur le territoire, son importance est ainsi capitale!
     
          L'arrêté provisoire étant en application, tous les spectacles de dauphins sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. Quand au Parti Vert, il déclare que « les delphinariums ne peuvent offrir l'espace, les relations sociales et les conditions naturelles essentielles aux dauphins » et que le confinement génère leur souffrance, un mal-être en captivité et leur mort prématurée.
     
          Il va sans dire que le zoo s'indigne de cette interdiction, faisant part d'une grande déception mêlée de colère. Pas étonnant à dire vrai...une attraction-phare bannie du programme et voilà le spectre de pertes économiques importantes qui s'annonce! Sans parler, bien entendu, d'une détestable campagne de communication, synonyme de mauvaise réputation du parc, possiblement vecteur d'une baisse d'influence. Bref, rien ne va plus pour le delphinarium Attika! Cependant, et avant de s'apitoyer sur le funeste sort de ce parc, analysons les faits!
     
          Entre le 24 mars et le 21 octobre 2010, l'Attika Park reçoit 11 nouveaux dauphins: quatre grands dauphins (Tursiops truncatus), suivis de sept autres. Parmi ces dauphins, trois furent capturés à l'état sauvage, en mer noire! Lorsque je vous dis « capture de dauphins », pensez donc aux images de pêche abusives, de massacres où seuls quelques spécimens sont préservés pour la captivité...
     
          La chose ne s'arrête pas là! Ces trois individus appartiennent à une sous-espèce vulnérable (T. t. ponticus)! A l'heure où certaines espèces de dauphins disparaissent, ce fait semble aberrant! Rappelons que le personnel des delphinariums sont des amoureux des dauphins bien entendu...
     
          Ainsi, cet arrêté, plus que légitime, devrait se voir instauré comme définitif! Alors, la Grèce serait le 6ème état européen à renoncer à l'exploitation et l'exhibition de dauphins captifs, après le Royaume Uni, la Norvège, l'Autriche, la Pologne et, plus récemment, la Croatie.
     
          Si la chose est réjouissante, une question subsiste tout de même: Que fait la France?? Elle sourit simplement face aux recettes flamboyantes et aux profits grandissants que ses quatre delphinariums lui procurent: le Parc Astérix (Plailly 60), la Planète Sauvage (Port Saint Père 44), le Marineland (Antibes 06), le complexe hôtelier Beach Comber à Moorea en Polynésie. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :