•  

     
          Cette vidéo a été tournée au cirque Wersut Seguni Indonesia, dernier delphinarium ambulant, où 72 tursiops et sténelles sont détenus dans des conditions déplorables.
     
          Bringuebalés toute l’année à travers l’île de Java, les dauphins sont régulièrement sortis de leurs bassins et chargés à l’arrière de camions, à côté d’autres animaux. Le stress de cette vie, et les conditions de transport inappropriées causent la mort de nombre de ces dauphins.

    votre commentaire
  •  

    timthumb
     
    Un nouveau décès de dauphin à Planète Sauvage, delphinarium situé près de Nantes, à Port Saint-Père.
     
          Théa, une dauphine âgée de 19 ans, arrivée en France en 2009, était née en captivité et provenait du Breeding Dolphin Farm à Haderwick (Pays-Bas).
     
          Si la cause de sa mort reste, comme toujours, indéterminée, il est possible de supposer, et ceci légitimement, qu'il s'agit d'un suicide. En effet, Théa avait cessé de s'alimenter avant de mourir subitement...
     
          Rappelons que Planète Sauvage est au cœur d'une bataille qui fait rage depuis plusieurs années. Si le WDCS, et d'autres associations, ont fait tout leur possible pour empêcher son ouverture, le delphinarium a tout de même obtenu son permis de construire, prétendant qu'il étudierait « la signature sifflée des dauphins». Rappelons également, au passage, que le parc, ainsi que les autorités politiques, ont un besoin urgent d'argent et, pour ne pas les citer: « Nous pourrions gagner 1,395 millions d'euros par an, soit environ 350 000€ par dauphins ». Une recherche scientifique...c'est évident...

    votre commentaire
  •  

     
     
          Cela donne envie n'est-ce pas?! Pouvoir caresser un dauphin...l'approcher de tout près...le voir faire des cabrioles à quelques centimètres de vous...avoir un réel contact avec cet être magnifique...rencontrer enfin Flipper! Mes chers amis, cessez de rêver, le moment privilégié que vous offre le Marineland n'a de privilégié que le nom...et le prix! Puisque, hélas, ignorante à l'époque, j'ai eu l'infâme luxe d'être dans ce fameux bassin d'Antibes, je m'en viens vous dire la réalité de cette rencontre!
     
          Tout d'abord, l'on vous amène dans une petite salle pour une séance diapositives aux allures d'un « je me donne bonne conscience, histoire de dire, pour la forme ». En clair, on vous balance une série de photographies pour vous parler, ô combien succinctement, des dauphins. N'attendez pas que l'on vous traite de la pêche sanglante de ces cétacés, des menaces qui pèsent sur eux, de la pollution et de ses répercutions sur le monde marin, des captures pour les delphinariums...non, du tout, « n'allons pas nous tirer une balle dans le pied tout de même! ». Bref, fin de la présentation, les soigneurs vous demandent de répondre, sur papier, à un petit questionnaire ridicule, avec trois questions qui se battent en duel, histoire de savoir si vous avez suivi, avec attention, la projection...on ne sait pas, des fois qu'un score inférieur à la moyenne vous interdise l'accès au bassin...ha non, j'oubliais, la première étape fut de débourser 69€, donc cette option n'est pas envisageable! Auto-correction, tout le monde à bon, génial, on y va!
     
          Seconde étape, il faut se mettre en tenue! Pour éviter de contaminer les dauphins, très sensibles aux microbes, avec toutes les bactéries que nous transportons? Non, allons, quelle naïve je fais décidément! Non, c'est juste une sorte de pantalon imperméable, qui vous empêche de tremper vos beaux vêtements...Une fois tout le monde en tenue, c'est enfin l'heure!
     
          Les soigneurs vous aident à descendre dans le bassin et là...surprise...une barrière! En effet, elle vous sépare des dauphins et vous rend un réel contact impossible...bon...les dauphins pourraient-ils êtres agressifs du fait de la captivité? De l'inexpérience des visiteurs multipliant les gestes « agressifs »? Non, allons...mais alors pourquoi cette barrière? Le mot d'ordre, éviter les questions qui fâchent...Donc, je disais, vous voilà face aux dauphins! Les soigneurs leur intiment l'ordre de faire quelques petits sauts, à savoir que le bassin est minuscule et qu'il est donc difficile pour les dauphins de nager, tout court...
     
          Dernière étape, et non des moindres, la caresse...le soigneur oblige le dauphin à venir devant chaque visiteur, qui peut donc le toucher de la main. Comme je l'ai dit précédemment, les dauphins sont très sensibles aux microbes, l'idée est donc parfaite pour préserver leur santé! Et puis? Et puis c'est finit!
     
          Au final, l'instant est très court, il n'y a aucun contact réel avec les dauphins qui apparaissent très froids, ne faisant attention qu'aux ordres des soigneurs, et l'exercice est, vous l'aurez compris, tout à fait déplorable pour la santé, comme pour le moral des dauphins. En effet, ils ressentent de la honte, tout comme nous, et le fait de se voir obligés de sauter, agiter la nageoire ou le rostre, toute la journée, devant des centaines de visiteurs, attaque sérieusement leur santé mentale.
     
          Voici donc le parfait exemple du sacrifice de nombre de dauphins pour des aspirations financières!
     
          Pour les avoir rencontré, cette fois-ci, à l'état sauvage, en pleine mer, sans contact physique, je peux vous dire que l'alchimie est réelle, qu'une véritable connexion s'opère entre les dauphins et vous et que l'instant est magique, magnifique, inoubliable et marquant à un point que je n'aurais su imaginer, comme je l'exprime dans Ma rencontre avec les Dauphins  !

    votre commentaire
  •  

    marineland spectacle
     
    1. «  Les dauphins sont détenus dans un but scientifique  »  : FAUX ! Les delphinariums consacrent leurs recherches aux techniques de dressage, à la prévention des maladies dues à la captivité et au maintien en vie des delphineaux nés captifs alors que, depuis les années 70, des chercheurs sérieux se sont définitivement tournés vers l'observation des animaux libres. De toute façon, du fait de l'environnement totalement artificiel, les informations de base obtenues sur les individus captifs ne sont pas applicables au cas des dauphins libres, dont les conditions de vie sont tout à fait différentes.
     
    2. «  Les delphinariums ont une fonction éducative  »  : FAUX ! La seule information que les delphinariums fournissent au public est qu'un dauphin est capable d'exécuter un tour sous contrainte. Le mode de vie complexe des dauphins dans leur environnement naturel ne peut être apprécié dans un bassin de béton.
     
    3. «  Les dauphins ont une véritable complicité avec leur soigneurs » : FAUX ! Les dresseurs créent une relation de dépendance, dans laquelle le dauphin ne réagit qu'à l'appelle de la nourriture. En effet, dans un delphinarium, les dauphins se doivent d'exécuter des tours s'ils veulent manger, dans le cas contraire, ils en sont privés!
     
    4. «  les soigneurs sont de véritables passionnés de dauphins » : FAUX! Les véritables passionnés observent les dauphins dans leur milieu naturel et ne cherchent, d'aucune manière, leur capture! Pour exemple, les dresseurs s'accrochent quotidiennement à l'aileron des dauphins pour exécuter les spectacles. Hors, ces ailerons sont fait de cartilages et sont ainsi très fragiles. Le fait de s'y accrocher entraîne de multiples fractures qui courbent l'aileron du dauphin!
     
    5. «  Les delphinariums participent à la sauvegarde des espèces menacées  »  :FAUX ! L'espèce la plus fréquemment rencontrée en delphinarium est le grand dauphin (Tursiops truncatus), espèce qui n'est pas menacée d'extinction ! De plus, la réintroduction en milieu naturel ne fait pas partie des programmes d'élevage des zoos marins.
     
    6. «  La captivité préserve les dauphins du stress quotidien de la vie en milieu naturel » : FAUX !Selon les « pro-captivité » la vie des dauphins captifs est moins stressante du fait de l'absence de prédateurs, de filets etc… que l‘on trouve en milieu naturel. Toutefois, ainsi qu'il l'est démontré plus haut, la captivité fournit sa part non négligeable de stress et ne rallonge pas la durée de vie des dauphins ! Et même si elle écarte certaines menaces, elle en crée d'autres ! Notamment les pathologies directement liées aux conditions de captivité : ulcères de l'estomac, infections fongiques…  Et puis cet argument équivaut à se poser la question à soi-même de savoir si l'on resterait cantonné chez soi de crainte de se faire renverser par une voiture…
     
    7. « Les dauphins sont adaptés et prédestinés à l'exécution d'acrobaties, ordonnées par les dresseurs » : FAUX! S'il est vrai que les dauphins exécutent de nombreuses cabrioles à l'état sauvage, il n'en reste pas moins que lorsque ce comportement est forcé, il entraîne de lourdes conséquences psychologiques. En effet, fait pour être libre, le dauphin ressent de la honte lorsqu'il se doit de sauter ou plonger, devant un public! Voilà une des causes de dépressions et de suicides des dauphins en captivité!
     
    8. «  Les programmes d'élevage en bassin constituent un palliatif aux captures en milieu naturel  » :FAUX ! Pour garantir la qualité génétique des individus issus de ces programmes, d'autres dauphins en provenance de l'océan devront régulièrement y être introduits.
     
    9. « La reproduction des dauphins en bassin est indicateur de bonne santé  » : FAUX ! La reproduction est instinctive et n'est en aucun cas un indicateur pertinent de l'état de santé ou du bien-être. Les animaux sont à même de se reproduire même dans des conditions de vie déplorables.
     
    10. «  Les dauphins captifs sont incapables de réintégrer leur milieu naturel  » : FAUX ! Le dauphin est un animal intelligent et puisqu'il est capable d'apprendre des tours qui ne sont pas nécessaires à sa survie, il est aussi à même de (ré)apprendre à vivre dans son milieu naturel. Toutefois, une période de transition entre la vie captive et la vie sauvage est nécessaire, c'est ce que l'on appelle la réhabilitation. C'est durant cette période que les spécialistes jaugent les capacités de l'animal à (ré)intégrer son milieu naturel et l'aident en ce sens. A ce jour, de nombreux dauphins, y compris des individus nés en captivité, sont parvenus à (ré)intégrer leur milieu naturel. Toutefois, certains échecs montrent à quel point le dressage est rude et consiste à briser la nature même de l'animal. Dans ce cas, une amélioration des conditions de captivité est requise (placement en enclos d'eau de mer, suppression des shows etc…).

     


    4 commentaires
  •  

    del
     
     

    Delphinothérapie: La delphinothérapie est une zoothérapie qui utilise pour animal associé le dauphin. Cette pratique de médecine alternative vise à mettre en contact des humains en difficulté d'ordre physique, physiologique et émotionnel avec des dauphins en captivité. Les delphinariums, et d'autres centres spécialisés,  proposent ces services payants.

     
     
          Pour commencer, un éclat de rire...non, car la chose est risible tout de même! Oubliez-donc cancer, alzheimer, trisomie et que sais-je, la delphinothérapie est là pour vous! Vous avez perdu la foi? Mais pas de panique, mes chers, les delphinariums vous la redonnent, pour une modique somme quand même, en réinventant le miracle comme il ne se fait plus!
          Rappelez-vous Lourdes et ses eaux guérisseuses...désormais, le pèlerinage se fait vers des parcs aquatiques, des zoos et d'autres merveilleux lieux en ce genre. Une simple baignade au milieu de dauphins et l'aveugle verra, le sourd entendra et le muet parlera!
     
     
    Quand « science » rime avec « escroquerie »
     
          Vous pensez que j'exagère? Pensez-vous qu'un dauphin puisse soigner un cancer, un autisme sévère ou un vaillant ulcère? D'après les fabuleux médecins, auto proclamés, de cette science occulte, la réponse est bien oui.
     
          Comment l'expliquent-ils? Leur principal argument est l'apaisement que procure un contact avec les dauphins. En effet, une étude a été publiée par la Fondation AquaThought, totalement impartiale en la matière puisqu'elle propose des séjours de delphinothérapie pour quelques milliers de dollars, concernant les ultra-sons émis par les cétacés. Disposant d'un système d'écholocation, les dauphins se représentent leur environnement en émettant des ultra-sons, qui leur indiquent la position et la nature du monde qui les entoure. Ainsi, par le biais de ces ondes, ils seraient capables de visualiser notre corps, dans son aspect interne, pour, et voici l'argument miracle, localiser les diverses maladies et les soigner. De quelle manière? La chose n'est pas explicitée...Pour garantir ces conclusions, la Fondation AquaThought a réalisé, grâce à un système de monitoring, une série de captation d'ondes cérébrales de « patients ». Les résultats sont pour le moins bluffant, pour ne pas dire, hallucinants. Rendez-vous compte, mes chers, le cerveau humain se trouve, effectivement, très détendu après une interaction avec des dauphins, à un tel point, que cette décontraction est similaire, et la chose fut reconnue par des scientifiques, à celle que l'on éprouve après...roulements de tambours...un bon bain chaud. Je vous l'accorde, ça fait cher le bain!
     
          A ces pitoyables résultats scientifiques, publiés par une entreprise commercialisant la delphinothérapie, s'ajoute l'absence totale de cas, à ce jour, relatant d'une guérison quelconque! Voici donc une escroquerie, pour le moins affligeante, qui manipule la détresse et la souffrance des personnes atteintes de maladies. L'art ici présenté est celui d'utiliser le désespoir des « patients » à des fins purement financières.
     
          Ainsi, la Dolphin-therapy, pour ne pas la citer, située à Marmaris en Turquie, propose des séjours de 14 jours pour un coût de 4900€ . Une fois leurs poches vides, les « patients » pourront profiter de ses hôtels, de son club et de ses piscines, avant de repartir avec leur seul reste, leur maladie!
          Le Dolphin Research Center, au sud de la Floride, est un autre établissement, parmi les plus connus, qui propose des programmes de delphinothérapie, pour la modique somme de 2500€. De la simple migraine, au terrible cancer, ils vous propose de soigner tous vos maux. Or, plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la justice américaine par des parents qui ont du s'endetter gravement et hypothéquer leur maison afin de permettre à l’un des membres de leur famille de bénéficier de ces soins coûteux, avant de se rendre compte qu’ils avaient été escroqués.
         Aucune garantie de succès, aucun remboursement par la Mutuelle n’est en effet prévu pour ces charlataneries.
     
     
    Une propagande commerciale
     
    delphino_grande4 (1)
     
          Voyez fleurir mes chers, toutes ces belles affiches, photographies attendrissantes de jeunes enfants malades mais le sourire aux lèvres, en caressant un dauphin. Comment ne pas être touchés? Oubliez votre compassion! Vous êtes manipulés par l'industrie carnassière des grands delphinariums!
     
          Voilà bien là une large entreprise de communication, tendant à instrumentaliser la compassion des « clients potentiels », pour servir les viles desseins financiers des parcs marins. La volonté de ces derniers est de se légitimiser aux yeux du public, en prouvant leur utilité. Et quelle cause plus admirable que celle des enfants malades?! Jouer sur la corde sensible, le pathos à outrance, voilà le chemin le plus court vers vos pièces et billets!
          Ne vous y trompez pas, ces affiches ne font absolument pas partie d'une entreprise de sensibilisation à la cause enfantine ou encore d'une tentative de démocratisation d'une science incroyable. C'est une campagne de publicité, ni plus ni moins! Le but est de vous faire courir, votre argent à la main, vers les delphinariums!
        En effet, persuadés de l'effet bénéfique de ces ignominieux parcs, vous trouverez normal de vous y bousculer! Vous vous direz tout bas, qu'en les enrichissant, vous participerez vous-même à la guérison des enfants malheureux. Or, souvenez-vous, et il n'est pas si loin, le temps où je vous affirmais, avec de nombreuses preuves, que la delphinothérapie est bien une infamie, qui spolie les « patients » et ne les guérie pas!
          La seule chose que vous financerez de cette manière là, est le massacre horrible de milliers de dauphins, leur captivité violente et meurtrière et l'extinction d'une espèce magnifique! Ne cédez pas, victime, à cette sombre tentative de rendre noblesse et vertu, à cette tuerie sans nom, à ces morts innombrables!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique